Mise au point sur la bipolaritéUn autre regard sur la bipolarité : L'histoire d'un bipolaire jusqu'au bouddhisme

10-Mise au point

La maladie bipolaire est une maladie terrible et je ne le répéterai jamais assez. Tout d’abord par la souffrance des épisodes mélancoliques, de véritables cauchemars éveillés, si difficiles à décrire, au-delà des mots: une douleur continue et d’une intensité irrationnelle. Le mélancolique souffre comme aucun autre ne peut le deviner.

De plus ces épisodes de vie transforment tout autour de lui, sa vision du monde ne sera plus jamais la même et surtout la longueur de ces épisodes détruit presque tout ce qu’il a pu construire. Parfois après tant de lutte. Tout sera changé. Sa destinée sociale, son rapport aux autres.

Et lui surtout. Il ne sera plus jamais le même.

Il est aussi très difficile et parfois très long de se remettre d’un épisode maniaque. Surtout que celui-ci peut malheureusement être suivi d’un épisode mélancolique.

Dans la phase maniaque le sujet peut également ressentir un bien-être extrême, parfois une impression de vivre enfin, et il sera ensuite nostalgique et toujours à la recherche de cette hauteur d’humeur.

Cette maladie va bien souvent l’écarter de la société, perdre son travail, arrêter ses études etc., et il aura ensuite peu d’armes pour la réintégrer. La dureté du monde social auquel il pouvait être plus ou moins habitué va souvent lui ouvrir de nouvelles plaies.

Il n’a plus de repère, il est différent à jamais des autres et doit jongler avec ces différences de sensibilité. La maladie change ce pourquoi il semblait être fait. Elle change sa destinée.
si vous voulez la suite et fin de cette histoire contactez moi ou achetez-le là: Suite et fin

 

Précédent

Suite


 

Faites une offrande au bouddha que je me dis être, et aidez le à survivre:

 

59-106-large

Acheter un de mes livres

 

cliquez ici pour voir MES LIVRES SUR AMAZON

 

MES LIVRES PAPIER SUR LULU!!!

Benjamin-5295

et en EBOOKS
sur Amazon
♫ :

9 comments
zebulon
zebulon

je découvre par hazard votre témoignage. Merci pour cette "mise à nu"qui me permets de faire des liens avec ce que je peux percevoir de la souffrance d'un de mes êtres cher. vivant cela de l'extérieur c'est également une souffrance pour moi, celle de l'impuissance, celle de ne pas être ajustée dans mon écoute, dans mes réponses, dans mon attitude.Parfois, bien des fois, j'aimerai que ce soit moi qui soit atteinte de cette " saloperie" de maladie plutot que d'être là, inutile et méme bien souvent, inadaptée à la situation.Il n'y a pas un jour, une nuit, où je ne me demande pas comment il se sentira ... chaque sonnerie du téléphone me rappelle une hospitalisation aux Urgences et me fait craindre un remake...Et pourtant je fais le pari de la vie, en favorisant son autonomie, sa liberté, en espérant qu'il puisse se contruire, sereinement avec la confiance qu'un jour il sera équilibré, libéré de toutes ces pensées qui le détruisent. si vous le permettez, je vais poursuivre la lecture de vos articles, trouvés au hazard sur le net je pense sincéremment que vous auriez beaucoup à apporter en écrivant et en publiant, cela vous permettrait de déposer quelque part votre histoire, de mettre de la distance avec vos émotions et cela aiderait des personnes qui souffrent comme vous à se reconnaitre et à avancer moins seules.

Zabou de chou
Zabou de chou

Mon psychiatre n'a jamais su me dire si je suis bipolaire ou borderline. Mais il m'a assuré qu'il n'avait jamais rencontré une personnalité aussi attachante que moi..."peut-être les deux a-t'il dit.

Nathy
Nathy

Bonjour, très bien écrit et tellement réaliste...je m'y retrouve totalement

Mutuelle sante
Mutuelle sante

info est très bien rédigé. Est-ce qu'il est autorisé d'utiliser billet sur mon blog

nemopode
nemopode

Sachez qu'en ce moment je vais beaucoup mieux et que je reconstruis ma vie, tout est possible avec cette maladie, dites lui, je suis en train de faire un livre electronique de mon temoignage qui devrait etre prochainement en vente sur amazon, sachez que vous n'avez surtout pas à "envier" cette maladie, il est mieux pour vous que vous ne soyez pas la personne qui en est atteinte, mais je reconnais volontiers que votre role et votre vie à vous aussi doit etre du coup difficile, voir tres difficile, mais ce ne sera sans doute jamais à la hauteur de ses souffrances. Bien à vous et oui continuez à lire et à commenter. Vous m'avez trouvé trouvé par hasard... je ne crois pas que le hasard existe vraiment.

nemopode
nemopode

Le trouble borderline est davantage un trouble de la personnalité qui a des conséquences sur l'humeur et le trouble bipolaire un trouble de l'humeur qui peut toucher diverses personnalités, il est difficile parfois de faire la différence, mais le borderline n'aura en principe pas des phases aussi franches que les miennes.

nemopode
nemopode

oui bien sûr, pas de problème.

zebulon
zebulon

Bonjour némopode et MERCI pour votre réponse. Quel bonheur de lire que vous allez mieux et au travers de votre témoignage de pouvoir lire que " tout est possible avec cette maladie", "qu'on peut reconstruire sa vie" j'ai besoin d'entendre cela car, il m'est impossible et IMPENSABLE de ne plus voir cette personne pour deux raison, la premiére c' est qu'il s'agit de mon fils, et une mére n'abandonne jamais son enfant surtout lorsqu'il vit de tels moments de détresse. la deuxiéme est parce que mon choix de vie, mon choix de valeurs est d 'être attentive aux autres, j'ai toujours était hyper sensible aux personnes " différentes" et " exclues", j'en ai fait mon métier, j'accompagne au quotidien des personnes en difficultés et je laisserai tomber mon fils !!! C' est difficle c' est vrai, je m'en prends bien souvent plein la figure quand il est mal, mais je sais que c' est sa maladie qui commande dans ces moments là et méme si je recadre, si j'essaie de contenir ses émotions, je sais qu'il n' est pas uniquement responsable lorsqu'il me renvoit toute la responsabilité de son mal être. C' est destabilisant pour moi mais d'autant plus pour lui de passer de périodes d'hyperexitations à des périodes d'angoisse extréme , de mal être profond. Je sais que je suis bien mal placée pour l'aider car une mére est trop proche pour cela ( et bien souvent elle s'entend dire qu'elle y est pour quelque chose dans cette maladie) mais, je ne peux pas ne rien faire.J' essaie d'être là, discrétement, seulement si il me le demande, si il accepte ma présence, mon aide et de respecter son intimité, sa pudeur, c' est un nouveau consensus chaque jour, un recommencement perpétuel car chaque jour est différent selon son humeur. tous les jours nous sommes sur le qui vive car Il à été hospitalisé une fois, il en est extrémement choqué, et nous extrément culpabilisés. nous tentons tout ce qui est possible pour l'apaiser, phytothérapie, homéopathie, psychothérapie ecoute, présence .... Le diagnostic n' est pas clairement établi et comme nous respectons le contrat entre lui et son thérapeute, nous n'avons aucune info claire en ce sens.... nous nous adaptons aux " symptomes" ... voila, comme vous j'offre un peu de ma vie, si cela peut permettre de comprendre, de ne pas juger et de partager des pistes de mieux être pour tous MERCI pour ce lieu de parole, je serai attentive à la publicationn de votre livre électronique.


Un Autre Regard Sur La BIPOLARITE

Le livre qui vous explique ce qu'est cette maladie

  • Vingt ans de vie après avoir été diagnostiqué à 20 ans
  • ♫ Un Parcours Incroyable, de Paris à Londres en passant par Montréal
  • Le chemin de l'Eveil
  • mais aussi Une Oeuvre Littéraire saluée par tous (voir commentaires sur amazon)
Fermez cette fenêtre

A ne pas rater : Une Aventure Fantastique‼

Découvrez Toutes Mes Aventures‼